activités 2012

Bagnes et Entremont … autrement

   

Pour sa deuxième édition, la sortie annuelle des membres de l’association altitude 1400 a eu lieu dans le Val d’Entremont le samedi 16 juin 2012. Sous le titre « Bagnes et Entremont…autrement », 25 personnes sont parties à la découverte de facettes peu connues de cette vallée.

En compagnie de Claude-Alain Carron du Centre de recherche sur les plantes médicinales et aromatiques de Conthey, nous avons d’abord visité les cultures expérimentales de Bruson. Les agronomes de la station fédérale y cultivent plusieurs variétés de plantes de montagne (petites baies, plantes médicinales, fleures…) afin de préparer et améliorer leur utilisation à des fins industrielles.

Les résultats de ces recherches sont ensuite communiqués aux producteurs locaux, réunis au sein de la coopérative Valplantes. Celle-ci a été fondée il y a plus de 20 ans afin d’encourager le maintien d’une agriculture de montagne, de favoriser la diversification de la production agricole et de lutter contre l’exode rural. Fabien Fournier, son directeur, nous fait visiter les installations de séchage de Sembrancher et présente les principales activités: rationalisation des processus de culture, mécanisation, gestion de la coupe et du séchage, négociation des prix des plantes et contrôle des quantités.

A noter que le principal problème auquel sont confrontés les producteurs de plantes aromatiques est le manque de terrain agricole. En effet, malgré la taille importante de la zone agricole, la concurrence est forte avec les surfaces de fauche et de pâture.

Après un repas partagé au café des Alpes à Orsières, nous nous sommes rendus dans le hameau de Commeire, situé au bout de la route et face à une vue à couper le souffle. C’est le site choisi par la société Montagne-Alternative pour y développer une forme d’hébergement touristique originale. Elle exploite 16 chambres réparties dans plusieurs granges entièrement rénovées, alliant qualité et authenticité et signées par le bureau genvois Devanthéry & Lamunière. En plus du gîte, l’entreprise propose à ses clients une large palette de services: conciergerie, traiteur, livraison, formations, excursions en montagne, animations. Pour cela, elle peut compter sur les fournisseurs locaux et les entreprises de la vallée. Signe de la métamorphose du lieu, la commune réaménage progressivement les rues du village à l’abandon il y a peu.

A proximité de la route du Grand-Saint Bernard et dans l’ombre de la station de Verbier, le Val d’Entremont nous a révélé des trésors d’originalité et de qualité: nature sauvage, paysages intacts, agriculture vivante et tourisme durable. Une richesse immense mais fragile, dont la mise en valeur et la sauvegarde ne dépendent souvent que de quelques personnes courageuses.

Bravo et merci à nos hôtes d’un jour.